Réaliser un polissage sur une voiture

La peinture d’une voiture n’a pas qu’une fonction esthétique. Elle est également conçue pour protéger le véhicule contre les effets du temps, contre la rouille ou encore contre les intempéries. Avec le temps, il arrive souvent que la peinture présente des imperfections ou des microrayures. Or, il n’est pas nécessaire de l’amener dans un atelier de peinture. Bien souvent, ce type de défaut peut être corrigé par un polissage réalisé par un professionnel de l’esthétique automobile, encore appelé le detailing.

Quelles sont les différentes étapes du polissage ?

Le polissage est en réalité une série d’étapes parmi de nombreuses autres pour rénover un véhicule.

Les étapes avant le polissage

Le polissage du véhicule ne doit pas être commencé sans un lavage au préalable. Chez les professionnels, on effectue même un prélavage. Avec un jet à haute pression, on va pulvériser de la mousse qui va décoller les premières impuretés sur la carrosserie. Celles-ci seront éliminées lors du premier rinçage. Ensuite, un lavage plus approfondi sera réalisé. Les professionnels du detailing utilisent la technique des deux seaux. On trempe un gant dans le seau d’eau savonneuse que l’on passe délicatement sur une petite zone avant de le rincer dans le seau d’eau clair. On renouvelle l’opération pour nettoyer l’ensemble du véhicule avant de le rincer.

Vient ensuite la phase de décontamination pour enlever tous les résidus de sève, de projection ou de tâches plus incrustées. Pour cela, on utilise une barre d’argile (clay bar) que l’on va passer après avoir pulvérisé une couche de lubrifiant. Enfin, avant de commencer le polissage, on protègera les plastiques, les joints et les caoutchoucs en appliquant un scotch spécial.

Les étapes pendant le polissage

Le polissage de la voiture est réalisé en deux temps.

Le polissage de correction

Il s’agit d’un polissage abrasif qui consiste à réduire la couche de vernis pour supprimer les microrayures ou les défauts. Pour cela, on utilise des appareils (machine orbitale ou polisseuse rotative) avec des pads et des polishs spéciaux dont il faudra évaluer le grain en fonction de plusieurs paramètres comme le type de peinture, l’âge du véhicule ou encore la nature des imperfections. Le regard d’un expert est indispensable à ce stade du polissage, car il ne faut pas supprimer la couche de vernis.

Le polissage de finition

La deuxième étape consiste à affiner le polissage de correction pour affiner le résultat en supprimant notamment les hologrammes formés par le polissage abrasif. Cette étape est souvent nécessaire quand on utilise des polisseuses rotatives. Les pads et les polishs sont doux et non abrasifs. Là encore, il faut beaucoup de précision et de patience pour arriver à un résultat optimal.

Les étapes après le polissage

Après le polissage, il restera encore quelques imperfections notamment les rayures plus profondes. On appliquera une cire de protection pour combler les zones creuses. Enfin, après ces opérations, on pourra procéder aux différentes étapes de finition pour rendre l’aspect du neuf à la peinture ainsi qu’aux autres éléments de la carrosserie (insignes, plastiques, caoutchoucs, grilles d’aération).

Comment bien réaliser un polissage ?

Pour réaliser un bon polissage, il faut trois conditions :

Utiliser le bon matériel

Le polissage doit être réalisé avec du matériel professionnel. En fonction des cas, on aura besoin d’un polissage de correction plus agressif (Voir les différentes polisseuses ici) (si les défauts sont importants), on utilisera une machine rotative. Il sera nécessaire de procéder à un polissage de finition par la suite. Les polisseurs orbitaux sont plus doux pour le vernis et les risques d’abîmer la peinture sont limités. Néanmoins, ils fonctionnent sur des petits défauts et le geste est plus long. Les 2 marques les plus connues sont RUPES et FLEX.

Avoir été formé (e)

La formation est un élément clé de la réussite du polissage. Mais c’est aussi avec l’acquisition d’un savoir-faire et d’une solide expérience que les professionnels se feront une solide réputation dans le métier. Il existe des formations complémentaires pour les professionnels qui souhaitent se perfectionner ou acquérir de nouvelles techniques.

Travailler dans un local adapté

Enfin, le polissage doit être réalisé dans un endroit propre et aéré, mais surtout sans poussières. Le choix d’un local adapté et sécurisé est donc déterminant de la qualité du travail. D’ailleurs, le professionnel doit offrir des garanties d’assurances et des certifications de conformité pour obtenir la confiance de sa clientèle.

Comment ne pas créer de défauts sur la carrosserie lors d’un polissage ?

Le polissage d’une carrosserie de voiture est l’opération la plus délicate du detailing. C’est un geste auquel il faut avoir été formé afin d’acquérir les connaissances et les techniques nécessaires à sa réalisation. Le savoir-faire et l’expérience sont indispensables pour ne pas créer de défauts sur la carrosserie lors d’un polissage. En effet, il est impossible de mesurer l’épaisseur d’une couche de vernis au premier regard à moins d’avoir des connaissances pointures des techniques de peinture de certains fabricants de voitures. C’est au geste que le professionnel va pouvoir le sentir et adapter son matériel, ses pads ou ses polishs en fonction de l’état de la peinture, de l’usure du véhicule ou du type de défaut à corriger.

Où se former au polissage en perfectionnement ?

La technique du polissage s’acquiert d’abord en formation initiale avec un BEP, un CAP ou un Bac Pro en carrosserie avec une spécialité tournée vers l’esthétique automobile. Mais ce diplôme n’existe pas encore. Le centre de Formation FormationDetailing vous propose différentes formation de polissage – Les bases, le perfectionnement, les formations longues, l’expertise. Ensuite, tout au long de sa carrière, le professionnel pourra actualiser ses connaissances et apprendre de nouvelles techniques, l’utilisation de nouveaux outils en suivant des formations privées dans le domaine du detailing. Ces formations durent en général de 1 à 2 journées et peuvent être financées par le FAF, l’employeur (OPCO) ou Pole Emploi. Cela permet aux artisans d’acquérir encore plus de savoir-faire et d’expérience, gage de notoriété et de réputation dans ce secteur d’activité. En effet, des propriétaires de voiture de luxe ne souhaiteront traiter qu’avec les meilleurs dans ce domaine.

Pourquoi se perfectionner au polissage ?

L’art du polissage fait partie d’une discipline que l’on appelle l’esthétique automobile. Cela fait partie de ces métiers de passion que seuls les vrais amateurs de voiture peuvent maitriser, car cela nécessite de la minutie, du savoir-faire, de l’expérience, mais aussi beaucoup de connaissances techniques. C’est à la fois un travail valorisant et passionnant, car très souvent les professionnels travaillent sur des véhicules haut de gamme voire des voitures de prestige.

Si vous vous demandez quelle est la différence entre un polissage et un lustrage c’est par là. 

plaque sur ferrari
polissage de précision sur porsche boxster avec liquid element
polissage avec honey combination polish compound
Polissage rotative f488 gtb
masquage voiture avant polissage

Comment savoir si le pro à qui je confie ma voiture sait faire un polissage ?

Vous pouvez vous rendre sur le site https://annuaire-du-detailing.com/ qui ne référence que des pros installés formés au polissage. 

Si vous habitez en région Parisienne dans le 78 dans les Yvelines, vous pouvez vous adresser à Les Ateliers du Detailing https://annuaire-du-detailing.com/les-ateliers-du-detailing-78 

Si vous recherchez un pro à Antibes => SINEO

Si vous recherchez un pro du polissage dans le 77 vous pouvez contacter CarShiner’s , à Reims https://annuaire-du-detailing.com/detailing-des-sacres-reims-51 Detailing à BloisCéra Motors dans le 45, ou un detailer polisseur à la Baule

 

Partager :