Actualité

Comment se déroule la formation polissage et polilustré ?

Descriptif du programme de la formation complète au polilustrage (P25)

Si vous êtes un professionnel de la préparation esthétique actuellement en activité, un detailer ou encore un propriétaire de centre de nettoyage qui souhaite développer ses activités en se perfectionnant au polissage, cette formation de detailing qui va du polissage au poli lustré peut vous intéresser. En effet, vous y apprendrez des techniques élaborées, ce qui devrait vous assurer un gros gain de temps lors de vos futures prestations professionnelles. Intéressons-nous sans plus attendre au programme de la formation complète au polilustrage qui se déroule sur 5 jours et qui dure 35 heures.

Premier jour de formation : de la théorie à la pratique

Durant ce premier jour de notre formation P25, nous vous proposons en premier lieu une partie théorique sur le polissage, ponçage et poli-lustrage avant de passer à la pratique. Cette partie théorique permettra notamment de vous présenter les différents accessoires de ponçage à l’eau et à sec comme le papier à poncer de grains différents ou encore des cales à poncer. De plus, ce sera l’occasion de découvrir les différentes machines de polissage qui nous serviront tout au long de la formation (polisseuses rotatives, orbitales…).

Enfin, nous vous présenterons les différents accessoires de polissage absolument indispensables pour mener à bien un polissage conforme aux attentes. C’est-à-dire les pads de différents niveaux d’abrasivité (mousse, laine, microfibre…). Bien sûr, ces présentations s’accompagnent aussi d’explications sur les règles et principes d’une correction de peinture en deux passes, mais aussi des risques à connaître à propos du dépoli-lustré sur un véhicule.

Une fois la partie théorique terminée, nous vous proposerons de pratiquer sur des éléments de carrosserie afin que vous puissiez tester les différentes machines et accessoires via des exercices d’entraînement simples. Nous préparerons ensuite un véhicule en réalisant un prélavage, un lavage, une décontamination et enfin un masquage. Ce véhicule servira notamment pour le deuxième jour de formation où nous ferons des corrections dessus.

Deuxième jour de formation : la correction du véhicule

Afin que vous puissiez vous perfectionner rapidement au polissage, ce deuxième jour de formation est centré sur la correction du véhicule que nous avions préparé la veille. Ce sera notamment l’occasion de mettre en pratique le principe de correction en deux passes (du vernis dur au vernis tendre) pour lequel nous adapterons le process le plus adapté. Cela implique alors l’utilisation de deux combinaisons différentes de Pad et de Polish que nos formateurs vous expliqueront en détail.

Pour ce deuxième jour, l’objectif est surtout de maîtriser le polissage en deux passes avant de passer au poli-lustrage qui est l’étape qu’on réalise normalement avant.

Troisième et quatrième jour de formation : les techniques de polilustrage

Pour rappel, le poli-lustrage consiste à dépolir une section de la carrosserie pour ensuite la repolir afin que son aspect soit comme neuf. Cela permet entre autres de supprimer les rayures et défauts assez profonds qu’il n’est pas possible de faire disparaître après un simple polissage. Ainsi, durant ce troisième et quatrième jour de formation, nous verrons ensemble des techniques de smart-repair (ou réparations localisées) sur le véhicule afin de corriger les impacts et rayures profondes.

Ensuite, nous ferons des réparations avec de la pose de peinture ou bien de vernis en utilisant des techniques de séchage à l’infrarouge. Cette méthode indirecte de séchage des encres permet une évaporation rapide et est particulièrement efficace pour la carrosserie des véhicules. Une fois cette étape terminée, nous réaliserons un polilustré localisé de l’élément réparé afin de supprimer plus précisément certaines rayures récalcitrantes. Il faudra aussi rattraper d’autres défauts comme la coulure de vernis et les queues de cochon.

Enfin, nous finirons sur un polissage de l’élément en question pour ramener la brillance du véhicule. Nous utiliserons pour cela une polisseuse rotative, orbitale ou roto-orbitale selon la nature de l’élément concerné. Vous pourriez penser que c’est désormais terminé, sauf qu’il nous reste encore une étape importante qui sera réalisée durant le cinquième jour de la formation : le ponçage à sec puis à l’eau.

Le cinquième jour de formation : les techniques de ponçage à sec et à l’eau

On commence ce cinquième jour de formation par un ponçage à sec (drysanding). Celui-ci servira notamment à effectuer un rééquilibrage (ou resurfaçage). Cela nécessite l’utilisation de papiers abrasifs à sec avec des grains différents (gros grains allant de P800 à P1500 à grains fins à partir de P2000) ainsi que des cales à poncer variées. Le choix de l’abrasif est une étape déterminante puisque c’est lui qui va donner le ton sur la précision du résultat final qui doit être irréprochable pour rappel.

Après ce ponçage à sec, nous vous proposerons d’effectuer un ponçage à l’eau à la cale (wetsanding) qui est également important pour la finition. Là encore, nous utiliserons différentes interfaces ainsi que différents papiers abrasifs.

L’objectif de ces deux techniques de ponçage est également d’effacer le fameux phénomène de peau d’orange (aussi appelé “orange peel”) qui est utilisé pour décrire l’inégalité d’une couche de peinture sur le dessus d’une surface donnée. Si on l’appelle comme cela, c’est qu’en regardant de près, vous verrez que la surface de la carrosserie ressemble à la peau d’une orange avec ses trous caractéristiques. Un polissage ne suffit pas pour en venir à bout, c’est pourquoi on effectue un ponçage à sec puis à l’eau.

Résumé des objectifs de la formation complète au poli-lustrage

Comme vous avez pu le constater, cette formation est assez dense et vous serez en mesure de maîtriser un nombre de techniques conséquent. Nous vous avons listé ce que vous aurez acquis à la fin.

  • Une meilleure compréhension de l’état d’un vernis ou d’une peinture pour adopter les mesures efficaces afin de corriger les défauts.
  • Des connaissances plus poussées en polissage, ponçage et poli-lustrage que vous pourrez utiliser afin de corriger efficacement la quasi-totalité des micro-rayures.
  • L’acquisition des techniques de smart-repair indispensables pour les réparations plus localisées.
  • Une connaissance des différents défauts possibles comme les queues de cochon, le phénomène de peau d’orange, les hologrammes…
  • Une meilleure compréhension des différentes techniques de ponçage et dans quels cas y recourir. Le cinquième jour de formation vous permettra d’en avoir une maîtrise parfaite pour que vous puissiez pratiquer en atelier tout de suite.

Nos formations

Nos programmes en rénovation esthétique automobile