Actualité

Comment réaliser le polissage de votre véhicule ?

Pour corriger les différentes imperfections présentes sur la carrosserie de votre voiture, vous envisagez de réaliser un polissage complet. Cette opération demande un savoir-faire particulier et doit être parfaitement réalisée pour ne pas endommager votre carrosserie. Pour vous y aider, découvrez les différentes étapes d’un polissage réussit avant de vous lancer.

Étape 1 : Comment bien choisir votre matériel ?

Le polissage est une opération qui permet de supprimer les imperfections de votre carrosserie en réduisant l’épaisseur de sa couche de vernis. En effet, sur votre carrosserie, il y a une couche d’apprêt, la peinture en elle-même, puis le vernis. C’est une épaisseur de ce dernier qui est endommagée lorsque votre véhicule est rayé. Pour réaliser cette opération, vous devrez vous munir d’une polisseuse orbitale. Les polisseuses rotatives sont plus difficiles à utiliser et demande une très bonne maîtrise du polissage pour un résultat optimal, nous les ignorerons donc ici. Pour un maximum de polyvalence, nous vous conseillons de choisir une polisseuse équipée d’un plateau de 15 cm. En fonction de votre budget, n’hésitez pas à sélectionner une seconde polisseuse, dotée d’un plateau d’un diamètre de 75 mm. Cela vous sera très utiles pour le polissage des montants de votre véhicule ou même de vos rétroviseurs. Vous pouvez également vous contenter d’acquérir un plateau de ce diamètre adaptable sur votre polisseuse principale. Cependant, vous devrez prendre le temps d’intervertir les plateaux lorsque cela est nécessaire.

Vous aurez également besoin de différents polishs. Si certains sont élaborés à base de solvant, ils ont une fâcheuse tendance à produire de nombreux résidus et poussière, votre travail sera alors facilité en choisissant des polishs à base d’eau. Parmi eux, vous trouverez les compounds, qui sont les polishs les plus abrasifs. Ces derniers retireront un maximum de défauts. Ensuite, vous aurez besoin d’un polish de finition. Ses grains plus fins que pour le polish précédent permettront de venir à bout des micros rayures qui pourraient résister à votre premier passage.

En fonction des défauts présents sur votre carrosserie et des polish choisi, vous devrez ensuite acquérir les pads, aussi appelés tampons ou mousses qui équiperont le plateau de votre polisseuse. Plus votre pad sera dur, plus il sera abrasif. Veillez alors à choisir différentes duretés pour gérer chaque situation. Ne lésinez pas sur le nombre de pads pour réaliser le polissage intégral de votre véhicule sans encombre. De nombreuses microfibres de différentes densités vous seront aussi nécessaires.

Vous aurez également besoin d’un scotch de protection pour protéger les zones sensibles de votre véhicule et d’un autre scotch qui vous permettra de délimiter votre zone de travail. Un bon éclairage et un stylo d’éclairage vous seront très utile pour bien visualiser votre progression et pour vérifier votre polissage. Enfin, pour votre confort personnel, un tabouret à roulette pourra vous être utile durant le polissage des flancs de votre voiture.

Étape 2 : Comment bien préparer votre véhicule ?

Avant tout polissage, votre véhicule doit être soigneusement nettoyé. L’idéal sera donc de procéder à un prélavage, un nettoyage puis une décontamination, exactement comme pour un detailling complet. Une fois votre véhicule bien séché, mieux vaudra l’entreposer en intérieur pour qu’aucune poussière ne puisse s’y déposer. Ensuite, il conviendra de couvrir les zones à protéger avant de commencer votre polissage. Ce sera également le bon moment pour placer le scotch qui délimitera chaque zone de travail. En effet, mieux vaut effectuer un polissage progressif sur de petites zones pour un travail efficace.

Étape 3 : Quels sont les bons gestes et les bonnes pratiques pour le polissage de votre véhicule ?

Avant de commencer le polissage, assurez-vous de bien prendre en main votre polisseuse. Votre main dominante devra diriger cette dernière pendant que votre autre main maintiendra une légère pression au-dessus du pad. Le câble de votre polisseuse ne devra jamais être en contact avec la carrosserie. Certains le passent au-dessus de leur épaule pour plus de facilité. Pour une position qui limitera les douleurs dorsales, il est conseillé de fléchir les jambes durant le polissage.

Avant de mettre votre polisseuse en route, déposer le polish que vous aurez choisi sur le pad, 4 petits tas suffiront. Étalez ensuite ce dernier par petites pressions sur la zone à travailler, sans démarrer votre machine. Ensuite, placez votre polisseuse là où vous souhaitez commencer votre travail, mettez-vous en position en exerçant une pression avec votre main au-dessus du pad et démarrez votre polisseuse en vitesse 1. Vous devrez effectuer un premier passage en suivant des lignes horizontales, sans relever votre polisseuse. Enchaînez immédiatement sur un passage vertical. Vous pouvez maintenant augmenter la vitesse de la polisseuse, sans aller au maximum si vous débutez. Le but est de toujours recouvrir la moitié de la ligne précédente sans s’interrompre. Lorsque le polish devient translucide, vous pouvez stopper votre machine si votre pad se situe sur une zone plane. En effet, il est fortement déconseillé de vous arrêter sur une arête ou un point de jonction de la carrosserie. Essuyez maintenant le polish avec une microfibre adaptée. Observez le résultat de votre travail et renouvelez l’opération si cela est nécessaire.

Étape 4 : Comment appliquer le polish de finition et vérifier votre travail ?

La méthode d’application du polish de finition est exactement la même que celle du polish abrasif. Toutefois, veillez à bien choisir un pad doux et neuf. Une fois le polish de finition bien appliqué, il ne vous reste plus qu’à l’essuyer, lui aussi, avec une microfibre spécifique. Vous pourrez alors, vous munir de votre stylo d’éclairage, si vous en disposez et contrôler votre travail de polissage. Dans l’éventualité où des micros rayures subsistent, un second passage du polish de finition peut suffire à les faire disparaître.

Étape 5 : Comment bien dégraisser la zone travaillée ?

Pour bien retirer l’ensemble des résidus ou des huiles déposés par les polishs sur votre carrosserie, il convient de dégraisser vos zones de travail. Pour cela, vous devrez utiliser un dégraissant de type IPA composé d’alcool isopropylique. Pour essuyer ce dernier, choisissez une microfibre adaptée à la dureté du vernis de votre carrosserie. Lorsque ce geste sera réalisé, vous pourrez recommencer votre polissage sur une seconde zone de la carrosserie.

Photos

Découvrez les photos de nos sessions de formation en detailing

Venez partager nos sessions de formation en photo. Retrouvez tous les élèves en photo et en situation lors de leur formation.