Actualité

Quelles sont les 7 étapes du detailing auto ?

Le detailing auto se compose d’une multitude d’étapes pour restituer son éclat d’antan à votre véhicule. Afin de rendre les choses plus simples pour vous, nous avons segmenté ces phases et fourni des conseils précieux. À la fin de cet article, le lavage, le polissage, la décontamination, la finition, les protections, la finition et les produits à utiliser n’auront plus de secrets pour vous. Suivez le guide !

1. La première étape du detailing auto : le prélavage

Le traitement en detailing automobile débute par le pré-nettoyage. Cette étape constitue un impératif pour un lavage réussi. Pour commencer, on utilise des shampoings spécifiques pour minimiser l’apparition de micro-griffes. Ces produits s’appliquent sur la carrosserie à l’aide d’un canon à haute pression.

Cette méthode facilite l’élimination des impuretés tenaces. Et cela, sans aucun contact physique avec les diverses surfaces du véhicule. Dans le cadre d’un lavage intensif, certaines zones demandent une attention particulière, comme :

  • les joints de vitres ;
  • les jonctions de panneaux ;
  • les bouchons de réservoir ;
  • l’intérieur des rétroviseurs ;
  • la grille avant.

Le traitement de ces zones précises se réalise via des brosses douces. Pour finir cette première étape, on rince entièrement la voiture.

Tous les détails sur la formation professionnelle en lavage automobile ici.

2. La deuxième étape : le lavage intégral de la voiture

Après le prélavage, on entame le nettoyage manuel traditionnel de la carrosserie. Ce processus comprend deux phases importantes pour la bonne continuité du processus. Nous commencerons par la technique des deux bacs, puis au séchage de l’auto.

La méthode des deux seaux

Pour un nettoyage efficace, nous nous servons de deux récipients de 20 litres et d’une paire de gant. Le premier seau renferme de l’eau pure. La seconde bassine contient un produit nettoyant à base d’eau et de shampoing. Un premier gant est dédié aux parties hautes du véhicule. Le second, aux zones inférieures, beaucoup plus sales. Précisons que les deux gants sont constitués en microfibres.

La grille, ou “grit guard”, incarne un élément clé de ce processus. Placée au fond du second seau, elle retient les impuretés pour éviter tout contact avec la carrosserie. Cette technique permet de réduire la formation de micro-rayures. Enfin, un dernier rinçage élimine tout résidu des produits nettoyants.

Cette méthode rigoureuse assure un résultat optimal. Elle préserve également l’intégrité totale de la carrosserie de la voiture.

L’essuyage extérieur de l’automobile

L’importance de l’essuyage du véhicule n’est pas à sous-estimer. Sans gants en microfibres de haute qualité, il peut entraîner des micro-rayures. Une autre option consiste à utiliser un souffleur. Ce dernier propulse de l’air chaud filtré à grande vitesse.

Tout savoir sur : comment laver sa voiture comme un pro ?

3. la troisième étape : la décontamination du véhicule

Avant de procéder à tout polissage, il est impératif d’assainir intégralement la voiture. Au fil du temps, les intempéries s’attaquent à la surface de celle-ci. La pollution et les petites impuretés finissent par s’incruster dans le vernis, empêchant toute protection de tenir durablement. Notez que même les véhicules neufs subiront ces désagréments.

Ce palier se révèle donc primordial ! Il permet d’éviter que des particules de poussière ne se glissent sous les tampons de polissage. Cela pourrait causer des rayures et autres dommages significatifs sur le revêtement de la carrosserie.

Le processus de décontamination débute par l’application de produits chimiques. Une décontamination manuelle est ensuite réalisée à l’aide d’une barre d’argile. Cette dernière est sélectionnée en fonction de la dureté et de l’abrasivité de la peinture auto.

Enfin, le véhicule est lavé, rincé et séché avec des chiffons en microfibres adaptés.

Les signes d’une protection dégradée de la carrosserie

Une surface endommagée se caractérise généralement par un toucher rugueux et une diminution de la brillance globale. Cependant, on remarque difficilement ce dernier point, car les effets sur le vernis sont très progressifs.

La décontamination chimique après lavage

Dans le cadre d’un detailing complet, le lavage du véhicule constitue la première étape. Après cela, il est recommandé d’effectuer une désinfection chimique. Les produits en question vont éliminer les dépôts de particules de fer accumulés sur les surfaces extérieures de la voiture.

Pour utiliser le décontaminant ferreux, il faut l’appliquer sur une automobile propre, sec, et idéalement stationné à l’abri de la lumière directe du soleil.

La dernière étape de l’assainissement intégrale : la décontamination mécanique

Après avoir utilisé le décontaminant ferreux, on passe à la décontamination mécanique en utilisant une barre d’argile et un lubrifiant. Avant de procéder au polissage, il est impératif d’en passer par cette étape. Elle permet l’élimination des derniers résidus sur le revêtement et les vitres.

Cette méthode consiste à aplatir la barre et de glisser doucement sur le vernis. Appliquer d’abord une quantité adéquate de lubrifiant sur la zone. Puis, masser la barre d’argile de manière régulière afin de révéler une surface propre. Ne pas hésiter à insister sur les zones qui ne deviennent pas parfaitement lisses.

Suivez ce lien pour : comment faire une décontamination mécanique de sa voiture ?

4. La quatrième étape : le polissage de correction automobile

Durant la préparation de votre devis pour le detailing automobile, on examine la protection de votre carrosserie. Les imperfections à corriger, comme l’épaisseur du vernis ou de la peinture, sont maintenant identifiées.

Le detailer commence par la mise en sécurité de chaque partie délicate du véhicule. Il emploie des bandes adhésives de diverses dimensions. Cela préserve les joints et les éléments en plastique. Puis, il réalise l’étape du premier lustrage. Cette dernière permet d’éliminer les griffes, hologrammes ou encore les traces d’oxydation.

Ces éléments peuvent avoir altéré la carrosserie de la voiture. Pour cela, le professionnel emploie des tampons et des polishs de différentes abrasivités. Ces derniers peuvent parfois laisser quelques traces. Pas d’inquiétude, elles seront supprimées lors du polissage suivant du detailing auto.

5. La cinquième étape : le polissage de finition

Afin d’assurer une carrosserie sans défaut, le spécialiste detailing procède au polissage final. Il utilise des tampons et des polishs spécialement conçus pour cette dernière étape. Pour finir, le véhicule subit un nouveau lavage.

Pour en savoir plus sur ce procédé, visitez la page : qu’est-ce que le Polissage ?

6. La sixième étape : la protection

Ce traitement professionnel restaure le vernis et la peinture contre la contamination. Trois principales catégories existent aujourd’hui :

    • Les cires : la technique de protection la plus répandue. Elle offre de la brillance déperlante au vernis et une longue durée de vie. De plus, cette solution reste économique.
    • Les revêtements céramiques : la protection detailing du moment. Plus complexe à appliquer et plus coûteuse qu’une cire, elle possède une durée de vie de 24 mois. Mais elle nécessite de l’expérience et des conditions d’application strictes. Elle est reconnue pour sa facilité d’application, sa brillance et ses effets protecteurs.
  • Le film PPF : le summum de la protection automobile. Il protège intégralement le véhicule des griffes, des impacts de cailloux et des défauts. Mais les coûts augmentent pour couvrir entièrement un véhicule. Cela rend l’opération rentable uniquement sur des automobiles haut de gamme. Ces films sont par ailleurs infusés en céramique. Ils bénéficient d’un traitement auto-réparateur.

Pour apprendre les compétences en conservation detailing, rien de mieux qu’une formation en protection céramique !

7. La septième étape : la finition et la maintenance

Après l’achèvement du processus, il reste toujours quelques détails à peaufiner. Cela inclut le polissage des jantes et la protection des plastiques. Ensuite, il faut laisser sécher les traitements appliqués.

Maintenant, pour préserver le niveau de détail obtenu, plusieurs mesures sont à prendre. Il faut se munir des produits appropriés et adopter les bonnes pratiques :

  • Utiliser des articles haut de gamme pour le lavage de véhicules.
  • Éviter les solutions agressives comme les produits utilisés dans les stations de lavage auto.
  • Suivre les étapes de prélavage et de polissage.
  • Appliquer systématiquement la technique des deux seaux.

Pour les débutants, voici un guide pour obtenir une finition impeccable.

Pour un résultat optimal, un professionnel du secteur doit prendre en charge ces différentes étapes du detailing auto. Entre le lavage, la décontamination ou le polissage, ce traitement de remise à neuf de votre véhicule demande de sérieuses compétences. Par chance, pour les amateurs de belles cylindrées, SP Formation propose toutes les formations en préparation Esthétique et Detailing.

Nos formations éligibles au CPF

Nos formations d'accompagnement à la création et reprise d'entreprise

charte de déontologie cpf

Nos formations éligibles au CPF

Nos formations certifiantes au polissage à l'orbitale et roto-orbitale

 

 

Demande de renseignement sur ce métier. Où se former ?