Actualité

Comment laver sa voiture comme un pro ? Etape 1 : lavage des jantes

Nouvel article du blog du detailing où nous allons décrire les différentes étapes d’un lavage extérieur dit lavage d’entretien.

Cet article s’adresse à tout amateur passionné de valeting et detailing qui souhaiterait entretenir soi-même sa voiture.
Les produits, accessoires et techniques sont issus du monde professionnel et utilisés lors de nos formations en préparation esthétique automobile.

Notre cobaye : un Renault Captur de 2020 totalisant 6.000kms, couleur rouge flamme.

Le lavage extérieur de ce Captur sera présenté sous forme de plusieurs articles de blog détaillant les étapes clés d’un lavage automobile d’entretien, à savoir : lavage des jantes, prélavage et décontamination chimique de la carrosserie, finition (wet coat) hydrophobe enrichie (infusée) en SiO2 (dioxyde de silice), nettoyage des surfaces vitrées (intérieures et extérieures) et pose d’un traitement anti-pluie de la marque Aquapel.

Vous pouvez retrouver la série de vidéos consacrée à ce lavage auto sur notre chaîne Youtube.

Les produits à utiliser pour faire un lavage d’entretien des jantes

Pour effectuer le lavage du Renault Captur, je vais tout d’abord décrire les produits que j’ai sélectionnés.

N’étant pas très sale, je suis parti sur une mousse de prélavage (ph neutre) de la gamme Carbon Collective et sur un savon infusé en « céramique » de chez Fireball.

Le Renault Captur étant fabriqué en Espagne, il y avait une forte probabilité que le véhicule soit contaminé avec des particules ferreuses, et pas uniquement sur la face avant, en raison de son transport (par voie ferrée) jusqu’en France.
De par notre expérience en formation en lavage auto des collaborateurs de certains grands groupes automobile, concessions et garages, nous vous confirmons que le process de « décontamination ferreuse » est très peu connue chez les préparateurs VN/VO.

Sur le Captur, j’allais devoir insister sur cette étape de décontamination chimique en utilisant le D-Tox de la gamme Shiny Garage.

Pour le dégraissage des pneus et jantes, passage de roues, trappe à carburant, j’ai choisi d’utiliser le Green Star (GS) de la marque Koch Chemie et le dégraissant jantes de Shiny Garage.

En finition, ce sera le Wet Protector de la gamme Shiny Garage également.

Bien sûr, je le répète régulièrement dans mes publications, articles et vidéos, mais tout au long du processus, vous porterez des gants et à minima un masque de protection.

Les étapes à respecter pour laver une voiture

Pour le nettoyage d’un véhicule, on commencera toujours par les parties les plus sales, c’est-à-dire les jantes, pneus et passages de roues.
En effet, si vous faites cette zone en dernier, vous risquez de resalir la carrosserie avec des projections.

Après avoir nettoyer les jantes, vous réaliserez un prélavage à la mousse active, les décontaminations chimiques (si nécessaire), le lavage technique des deux seaux, le séchage complet et la finition au choix.

Comment laver des jantes de voiture ?

Commençons par le lavage des jantes, pneus, passages de roues et trappe à carburant du Renault Captur.

Pour cela, vous prenez un seau spécifique pour le nettoyage des jantes, vous le remplissez d’eau chaude de préférence.

Afin de dégraisser les flancs de pneus, vous utiliserez un nettoyant polyvalent dilué en « hard ». Le fait de bien dégraisser les pneus permet une meilleure accroche et tenue au dressing (brillant à pneu).
Comme indiqué plus haut, j’ai choisi le nettoyant polyvalent Green Star de Koch Chemie pour cette étape.

Pour vous faciliter la tâche, vous utiliserez différentes brosses en fonction de la taille de vos pneus : brosse à poils durs ou souples. Ou tout simplement un pinceau standard à poils durs.
Vous pulvérisez le nettoyant polyvalent (APC, All Purpose Cleaner) sur le pneu, et vos outils et vous dégraissez avant de rincer abondamment.
Vous poursuivez l’opération avec la même méthode pour les intérieurs de roues, et nouveau rinçage.

Après les pneus et intérieurs de roues, vous continuez avec le nettoyage des jantes. En fonction de l’accessibilité au tonneau, vous utiliserez différentes brosses pour y accéder, quand c’est possible bien sûr. Sinon, vous vous contenterez de nettoyer que la face extérieure.

Pour cette opération, j’ai utilisé le Monster Wheel Cleaner de chez Shiny Garage. Il s’agit d’un nettoyant jantes avec décontaminant ferreux intégré. Donc, très pratique pour gagner du temps dans le process de nettoyage.

Là encore, j’utilise des brosses spécifiques, pinceau à poils doux voire microfibre d’appoint pour les endroits difficiles d’accès.
Faites attention aux projections quand vous retirez la brosse de l’intérieur de la jante. D’où l’importance de porter des lunettes de protection.
Enfin, vous rincez abondamment et vous renouvelez l’opération si les jantes sont encore sales.

Pour aller plus loin, vous pouvez utiliser ici un décontaminant ferreux seul, ainsi qu’un dégoudronnant pour supprimer les traces de colle des plombs d’équilibrage, gomme de pneu incrustée ou points de goudron collés.

A noter que c’est pendant cette étape de nettoyage des jantes que j’en profite pour nettoyer la trappe à carburant avec l’APC dilué en hard, avec un pinceau doux et microfibre. Et une nouvelle fois, je rince !

Rendez-vous dans un prochain article pour évoquer les étapes suivantes. Les liens seront mis à jour au fur et à mesure.

1) Lavage des jantes, passage de roues, pneus et trappe à carburant
2) Prélavage à la mousse activedécontamination ferreuse de la ceinture de caisse et de la carrosserie
3) Lavage à la main technique des deux seaux
4) Application d’une protection (wetcoat) sur véhicule mouillé et séchage à la microfibre et au souffleur à air chaud pulsé
5) Dressing des pneumatiques et nettoyage des surfaces vitrées
6) Pose d’un traitement anti-pluie sur le pare brise (Aquapel).

En attendant, vous pouvez voir ou revoir la première vidéo dédiée au lavage des jantes sur notre chaîne YouTube.

Photos

Découvrez les photos de nos sessions de formation en detailing