Actualité

Les différentes étapes d’un detailing

Pour être réussi, le detailing (à ne pas confondre avec le valeting) doit respecter plusieurs étapes. Effectuées dans le bon ordre, ces dernières suivent un processus qui permet d’obtenir un aspect neuf tout en protégeant votre véhicule des agressions extérieures. Mais, quelles sont ces étapes et comment sont-elles réalisées ? Nous avons détaillé pour vous chacune d’entre elles.

Le prélavage

Le detailing d’un véhicule commence par un prélavage. L’extérieur du véhicule est entièrement recouvert de shampoing et différents produits. Ces derniers sont pulvérisés par jet à haute pression et d‘une lance quasiment identique à celle d’une station de lavage. Un temps de pose sera observé pour que les produits puissent agir. Cela permettra à ces derniers de ramollir les différentes impuretés pour qu’elles se détachent de la carrosserie sans l’endommager. Dans le cas contraire, cela pourrait créer des micro rayures. Les zones sensibles comme l’insigne de la marque de votre véhicule, les joints de fenêtres ou encore les rétroviseurs et la trappe de carburant seront, quant à eux, prélavés à l’aide d’un pinceau doux.  L’extérieur du véhicule est alors rincé une première fois.

Un lavage manuel

Pour aller plus loin dans le nettoyage de la carrosserie, c’est un lavage manuel qui est ensuite entrepris. Deux gants microfibres sont utilisés durant ce dernier. Le premier pour le haut du véhicule et le second pour le bas. Deux seaux sont également utilisés. Le premier pour le lavage, le second pour le rinçage. Ce dernier est équipé d’une grille qui retient chaque impureté de manière à ce qu’elle ne se dépose pas une seconde fois sur la carrosserie. Cette grille est appelée un grit guard. Un deuxième rinçage suivra cette étape. (Se former au lavage des véhicules)

La décontamination

La décontamination est le procédé qui permet de préparer la carrosserie au polissage. En effet, pour un polissage réussi, aucune impureté ne doit subsister. Dans le cas contraire, l’une d’entre elles pourrait être prise sous le tampon abrasif de la polisseuse et créer des rayures profondes dans le vernis, la peinture et la carrosserie elle-même. C’est pourquoi la décontamination est une étape extrêmement importante de tout detailing.

Pour réaliser la décontamination, le detailer utilise une barre d’argile (Clay-bar) adaptée au type de peinture et de vernis du véhicule. Plus ou moins puissante et abrasive en fonction de l’ancienneté du véhicule et des informations précédentes, cette dernière permet d’éliminer les résidus. Parmi eux, on trouvera de la résine, du pollen incrusté ou même des petits éclats de gravillon ou de goudron qui se sont logés dans la carrosserie, il sera donc réalisé en amont une décontamination chimique à l’aide de produits avant la décontamination mécanique. Le véhicule est encore une fois entièrement nettoyé et séché à l’aide de chiffons microfibres spécialement prévus pour cet usage.

Protéger les joints et plastiques

Pour que ces éléments fragiles de l’extérieur d’un véhicule ne soient pas endommagés, les joints de portes, de coffre et de fenêtres, les zones en plastiques comme les poignées ou l’intérieur des rétroviseurs, sont entièrement protégés. Cachées par un scotch qui ne laissera aucune trace, ces dernières ne recevront pas de poussière ou même d’éclats lors du polissage.

Le polissage pour corriger les défauts de la carrosserie

Pour un polissage réussi, le detailer utilise le bon produit et le bon outil. Ainsi, en fonction de plusieurs paramètres, il choisira un polish adapté et pourra équiper sa polisseuse d’un tampon ou d’un pad. Le polissage, bien accompli, corrigera les défauts de votre carrosserie. De cette façon, les rayures et autres imperfections disparaîtront. Selon le nombre et la profondeur de ces dernières, l’étape du polissage prendra plus ou moins de temps. Il faut compter de 10 à 20 h de travail environ suivant le résultat escompté.

Un polissage de finition

Une fois le polissage de finition réalisé, des hologrammes peuvent subsister. Le polissage de finition permet de les éliminer tout en préparant la carrosserie à recevoir une cire protectrice lors de la prochaine étape. Bien entendu, pour retirer tout résidu de polissage, un nouveau lavage est nécessaire. Si vous êtes professionnels du polissage vous pouvez vous certifier à cette technique. 

La protection et les finitions

Pour que vous obteniez un véhicule dont la carrosserie sera aussi belle qu’aux premiers jours, cette dernière doit être protégée des agressions extérieures puis soignée pour une touche de brillance. Ainsi, le detailer utilise des cires de protections et / ou des sprays adaptées à chaque matériau. Enfin, chaque zone du véhicule est cirée ou passée au gel adapté pour être nourri en profondeur et lustré.

Photos

Découvrez les photos de nos sessions de formation en detailing

Venez partager nos sessions de formation en photo. Retrouvez tous les stagiaires en photo et en situation lors de leur formation.