Actualité

Quelle est la différence entre un polissage et un lustrage pour voiture ?​

Dans le milieu du detailing automobile, on utilise parfois les termes “polissage” et “lustrage” de manière indifférenciée. Les 2 mots sont parfois fusionnés en “poli-lustrage”. Pour un néophyte, cela peut être source de confusion.

Un Polissage auto est-il la même chose qu’un lustrage auto ? Un devis me proposant un polissage du vernis de ma voiture ou moto, est il comparable à un lustrage de la peinture de ma carrosserie ?

C’est pourquoi, dans cet article, FD Formation Detailing répond à votre question : quelle est la différence entre un polissage et un lustrage automobile ?

Connaître la bonne définition de polir et lustrer​ une carrosserie

Sans aller aussi loin, consultez rapidement un groupe de passionnés d’automobiles sur Facebook. Vous verrez que le terme « lustrage » revient souvent, parfois pour désigner un simple lavage en station terminé avec la pose d’une cire rapide en spray ou d’un polish posé à la main… D’autres fois l’action de polir ou lustrer avec une polisseuse.

Aujourd’hui, les peintures des véhicules, les vernis et plus généralement les produits d’entretien automobile (valeting, detailing, coating, car staging) ont tellement évolué que le polissage et le lustrage sont 2 étapes de préparation esthétique auto bien distinctes.

Le polissage et le lustrage de votre carrosserie sont des étapes complémentaires à associer au lavage proprement dit de votre véhicule.

Toutefois, notez bien qu’un lustrage reste facultatif dans les étapes de préparation esthétique de votre voiture.

Qu’est-ce que le polissage pour voiture ?

Le polissage automobile consiste à corriger les défauts présents sur une carrosserie. Le but ultime du polissage est d’obtenir une carrosserie qui soit bien lisse. Pour ce faire, on doit faire disparaître les micro-rayures, tâches, tourbillons, hologrammes, ainsi que l’oxydation de la peinture. Le but d’un polissage consiste également à rectifier les défauts issus d’un entretien négligent, ou d’un lavage mal fait. Après cette étape il faudra poser une protection sur la peinture de votre voiture. Protection et brillance avec la pose du cire, d’un polish… ou protection résistante dans le temps le traitement céramique à léponge, en spray ou à la main en mode detailing.

Le polissage peut être réalisé à la main ou avec une machine dédiée (polisseuse orbitale, polisseuse rotative ou roto orbitale) avec des mousses de polissage (pads) plus ou moins abrasives. Nous parlons de combo pour parler du choix de la mousse de polissage (ou pads en laine ou microfibre) et de la pâte de polissage.

Pour les plus experts d’entre vous, vous utiliserez différentes polisseuses : rotative, roto-orbitale ou orbitale.

Pour aller chercher le moindre défaut, vous utiliserez même des polisseuses ultra performantes qui grâce à leur ergonomie et leur taille réduite vous permettront de polir une surface presque partout et dans le moindre détail : il s’agit des nano-polisseuses ou des kits « nano » à brancher sur une polisseuse rotative par exemple.

Comment polir correctement un véhicule ?

ATTENTION : il faut effectuer le polissage comme le lustrage à l’abri du soleil. Par ailleurs, il faut que la voiture soit impeccablement lavée et sèche avant de commencer à appliquer un quelconque produit.

Sans aller jusqu’au poli-lustrage, on peut commencer par simplement polir sa voiture. Pour traiter les rayures, il existe des produits efface-rayures. Agitez d’abord le tube, puis versez un peu de produit sur un chiffon doux. Il faut ensuite appliquer de façon régulière sur les rayures. Enfin, on passe avec un chiffon microfibres en faisant de petits cercles jusqu’à ce que la couche disparaisse.

Pour polir, on utilisera de la crème polish, qui redonne à la carrosserie l’éclat du neuf tout en laissant un film protecteur. On commence par agiter le flacon puis on applique la crème sur la carrosserie. Ensuite, vous fortez avec un chiffon doux en faisant des petits cercles jusqu’à l’apparition d’un voile blanc. On laisse sécher… Puis on essuie avec un chiffon microfibre propre et sec.

Qu’est-ce que le lustrage pour voiture ?

L’étape du lustrage automobile arrive après le polissage. Il regroupe de multiples techniques qui cherchent à nourrir le vernis ou la peinture d’une carrosserie afin de lui donner un aspect brillant, voire un effet miroir. On parle de donner du « lustre » à la carrosserie. Lors d’une prestation de detailing, le lustrage est nécessaire avant l’application d’une cire protectrice, car il permet la fixation de cette dernière sur la carrosserie.

A la différence du polissage, le lustrage ne corrige que très peu les défauts d’une carrosserie, voire pas du tout : il s’agit d’une étape de finition dans le detailing automobile.

Cette étape peut être réalisée à la main ou à l’aide d’une machine, associée à l’utilisation de mousses (non abrasives) spécifiques. Le detailer travaillera alors avec une machine orbitale pour étaler le produit et faire briller la carrosserie.

En général, un professionnel du detailing préfèrera une application manuelle du lustrant afin de maitriser ses gestes, éviter des projections de produit sur le véhicules, sur les plastiques etc.. qui pourraient remettre en question tout son travail de préparation et de polissage.

Petit clin d’œil à nos amis belges qui emploient le terme de simonisage pour définir cette étape pour faire briller un véhicule.

Ainsi, on voit ici que polissage et lustrage sont tout simplement 2 actions différentes, qui ne poursuivent pas le même but ; ils ne demandent pas les mêmes techniques, ou les mêmes compétences. Sur une carrosserie neuve, on peut se contenter d’un lustrage, tandis que sur une carrosserie comportant des défauts, on commencera toujours par un polissage, avant (éventuellement) d’enchaîner sur un lustrage.

Comment lustrer correctement un véhicule ?

Pour lustrer sa voiture, il faut vaporiser un produit lustrant sur la carrosserie à une vingtaine de centimètre de la surface. On essuie ensuite doucement avec un chiffon doux, puis on frotte ensuite avec un chiffon microfibre pour obtenir le lustrage final.

Qu’est-ce que le poli-lustrage pour voiture ?

Et le poli lustrage me direz-vous ? Vous avez entendu ce mot mais que signifie-t-il vraiment ?

Souvent, je vous l’accorde, le terme de « poli lustrage » (ou poli lustré, ou poly lustrage ou poly-lustré ou dépoli-lustré, ou dépoli lustrage ou poli miroir ou  … tout autre terme s’y rapprochant !) est repris dans certains groupes et forums de detailing auto ou moto pour désigner les étapes… préalablement citées de polissage ou lustrage… Il est parfois utilisé pour le rattrapage d’une rayure profonde sur une aile (le smart repair)…

De quoi créer une large confusion pour les amateurs passionnés !

Heureusement, nous pouvons compter sur certains detailers pro réputés pour rappeler les bonnes définitions.

Le poli-lustrage consiste à dépolir une section de la carrosserie, avant de la re-polir ensuite, pour lui donner un aspect comme neuf. Il s’agit également d’une action onéreuse, qui demande un certain savoir-faire de la part du detailer. On peut réaliser un ponçage à sec (« drysanding ») ou à l’eau (« wetsanding »), à la main, à la cale à poncer ou à l’aide d’une ponceuse orbitale. Par la suite, on polit complètement l’élément de carrosserie automobile en réalisant les étapes de polissage pour ramener progressivement la brillance.

Ce procédé de poli-lustrage permet de supprimer les rayures et défauts profonds (queues de cochon, traces de ponçage, poussières dans le vernis, coulure de peinture/vernis…) et également la peau d’orange (orange peel en anglais) d’un vernis.

Bien entendu, ce procédé n’est pas sans risque puisque vous vous en doutez : à force d’enlever de la matière sur votre élément en réalisant un ponçage, vous risquez de bruler la surface et transpercer le vernis.

En outre, le poli-lustrage fait partie de ce que l’on appelle les SMART repairs. SMART est l’acronyme de Small Medium Area Repair Technics, soit des techniques de réparations intelligentes, qui ne se concentrent que sur des zones petites ou moyennes.

Et le Smart Repair, c’est quoi alors ?

Quel terme devez-vous employer quand vous avez supprimé une rayure profonde, un coup de clé sur une porte ?
Alors, vous pouvez dire à vos amis et sur les groupes de detailing que vous avez fait une « réparation localisée plus ou moins grande« , mais je vous l’accorde, en français, ça épate (beaucoup) moins la galerie…

Alors, en anglais detailing vous pourrez dire que vous avez réalisé un « smart-repair » (Small to Medium Area Repair Technics) ou si vous préférez un « spot-repair » !
Le smart-repair est l’ensemble des techniques de réparations localisées sur un élément : réparation de jante, débosselage sans peinture, suppression d’une rayure profonde avec rajout (ou non) de vernis, réparation d’un impact sur un capot, réparation d’un impact sur un pare-brise ou tout simplement la réparation d’un élément en cuir…

Les grandes étapes avant le polissage ou le lustrage

Attention. Avant de commencer à réaliser un polissage, un lustrage, un polilustré… il faut savoir préparer son véhicule et réaliser une décontamination mécanique de la carrosserie.

Pour connaitre toutes les étapes d’un detailing suivez ce lien. => Les étapes d’un detailing

Les gestes de base pour réaliser un polissage, c’est ici en vidéo ! Vous êtes un amateur passionné et souhaitez apprendre le polissage sur votre voiture ? 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne pas rater les prochaines vidéos !

Et pour ceux qui ont scrollé jusqu’ici sans forcément tout lire l’article, je vous mets un résumé en vidéo des différentes étapes d’un detailing extérieur 

Nos formations

Nos programmes en rénovation cuir

akrro_boutique du detailing

Shop de Detailing Partenaire

Découvrez un de nos partenaires lors des sessions de formation en detailing